Analyse

Ligue 1 : 5 chiffres qui prouvent que l’AS Monaco a réussi sa première partie de saison

Ben Yedder
© AS Monaco

À mi-saison, l’AS Monaco occupe la quatrième place du championnat avec 37 points au compteur, son meilleur total depuis cinq ans, et reste sur une victoire historique face à l’AC Ajaccio (7-1).

7 buts en un seul match, grande première depuis 39 ans

C’est une rencontre mémorable, qui restera à jamais gravée dans les livres d’histoire de l’AS Monaco. Une avalanche de buts, qui est venu dépoussiérer ce souvenir du 28 août 1984.

Ce jour-là, sur la pelouse de Metz, les Monégasques de Manuel Amoros étaient allés s’imposer largement (0-7) en inscrivant pas moins de sept réalisations.

Comme ce Monaco version 2022-2023, qui en à peine une mi-temps a marqué pas moins de cinq buts pour finalement en inscrire sept au total. Une victoire qui n’est pas à sous-estimer, puisque l’Olympique de Marseille s’était incliné face à cette même équipe d’Ajaccio en début de saison au stade Vélodrome (1-2).

Pour rappel, le record absolu de buts marqués dans une même rencontre remonte à la saison 1985-1986 et une victoire 9-0 à domicile face aux Girondins de Bordeaux.

« Nous voulions terminer cette première partie de saison sur une bonne note et je crois que c’est réussi », souriait Breel Embolo en conférence de presse.

Sur les réseaux sociaux, les joueurs n’ont pas manqué de saluer ce prestigieux succès. À commencer par Wissam Ben Yedder, auteur d’un triplé, qui a rendu hommage à son club par ces mots : « Mon jardin, mon équipe, mes frères, mon royaume. »

De leurs côtés, Youssouf Fofana, Breel Embolo, Eliesse Ben Seghir ou encore Ismaël Jakobs ont félicité l’équipe pour ce succès. Signe que la bonne humeur et l’esprit de solidarité qui règnent dans cette équipe sont au beau fixe.

42 buts en 19 matchs, deuxième meilleure attaque de Ligue 1

Avec 42 buts marqués en 19 journées de championnat, l’AS Monaco figure au deuxième rang des meilleures attaques de Ligue 1.

Une force offensive incarnée par le duo prolifique formé par Wissam Ben Yedder (11 buts) et Breel Embolo (10 buts), qui cumulent à eux deux la moitié des buts inscrits par l’ASM en championnat.

Seul Paris fait aussi bien avec Kylian Mbappé (13 buts) et Neymar (11 buts) parmi les équipes des dix premiers championnats à l’indice UEFA.

© AS Monaco

Si le carton face à l’AC Ajaccio (7-1) lors du dernier match a forcément fait gonfler les statistiques, le nombre de buts inscrits par des défenseurs est également révélateur du pouvoir offensif de l’AS Monaco, avec quatre buts pour Guillermo Maripan, deux pour Axel Disasi et un pour Caio Henrique.

Au total, toutes compétitions confondues, l’ASM compte 13 buteurs différents (Ben Yedder, Embolo, Volland, Golovin, Maripan, Ben Seghir, Diatta, Disasi, Minamino, Akliouche, Boadu, Caio Henrique et Fofana) cette saison.

37 points sur 57 possibles, meilleur bilan comptable depuis cinq ans

La saison dernière, les hommes de Philippe Clement en comptaient huit de moins (29 points, 7e) et quatre de moins lors de la saison 2020-2021 (33 points, 5e). Il faut remonter à la saison 2017-2018 (41 points, deuxième en fin de saison) pour faire mieux.

Avec 20 points glanés à l’extérieur, l’AS Monaco peut se targuer de comptabiliser le deuxième meilleur bilan, à égalité avec l’Olympique de Marseille et derrière le Paris Saint-Germain (22 points).

© AS Monaco

Depuis septembre et lors des 14 derniers matchs, l’AS Monaco a signé dix victoires, pour deux matchs nul et deux défaites. Seul le PSG fait mieux, là encore, avec 11 succès. Au total, Monaco a concédé quatre défaites depuis le début de la saison en Ligue 1, soit le total le plus faible depuis la saison 2017-2018.

« Mais nous pouvons viser encore plus haut, a confié Breel Embolo. Nous avons un bon effectif, nous sommes en confiance. Je pense que nous pouvons nous améliorer sur coup de pied arrêté. Il y a des points que nous pouvons travailler et c’est une bonne chose, cela prouve que nous avons les moyens de progresser. »

29 matchs avec au moins un but marqué, record en Europe

Depuis le 20 mars 2022 et le succès face au Paris Saint-Germain, les Monégasques ont marqué au moins un but dans chaque rencontre qu’ils ont disputé.

AS Monaco
© AS Monaco

Avec 29 matchs consécutifs avec au moins une réalisation inscrite, l’AS Monaco réalise la meilleure série en cours dans les cinq grands championnats européens.

« Ces dernières semaines, quand les questions étaient là concernant les choix en attaque, j’avais répondu : c’est notre force, a tenu à rappeler Philippe Clement. Nous avons actuellement huit joueurs dans le secteur offensif. C’est là où on voit la force de notre collectif, car au-delà des buteurs, tous amènent leur pierre à l’édifice. »

Et avec 18% de tirs convertis en buts en Ligue 1 cette saison (42/234), les hommes de Philippe Clement possèdent également le pourcentage le plus élevé des cinq plus grands championnats européens.

4 matchs en infériorité numérique, 10 points laissés en route

Pas aidé par l’arbitrage, Monaco a terminé quatre matchs en infériorité numérique en début de saison, avec des décisions qui ont encore du mal à être acceptées par Philippe Clement.

« Je n’oublie pas les cartons rouges en début de saison qui ont freiné notre mise en route, a soufflé l’entraîneur monégasque en conférence de presse après le large succès face à Ajaccio.

Nous avons aujourd’hui huit points de plus que la saison dernière au même moment, mais quand je regarde tous les matchs dans le détail, ça aurait pu être plus. »

AS-Monaco
© AS Monaco

Les deux défaites (Lens et Troyes) et les deux nuls (Rennes et Clermont) en infériorité numérique au Louis II représentent en effet pratiquement l’intégralité des points perdus à domicile par les coéquipiers d’Axel Disasi depuis le début de la saison (13 au total avec la défaite contre l’Olympique de Marseille).


Quelles ambitions pour cette deuxième partie de saison ?

Avec cinq points de retard sur l’Olympique de Marseille (3e) et sept sur le RC Lens (2e), l’AS Monaco aura fort à faire pour combler cet écart, face à deux concurrents également sur des dynamiques de points records.

Cette saison, dans les oppositions entre les clubs du Top 5, les Monégasques n’ont glané que deux points, contre douze pour les Lensois.

Des matchs face à des concurrents directs qui seront donc décisifs dans cette deuxième partie de saison, à commencer par ce déplacement périlleux lors de la prochaine journée (samedi 28 janvier à 21h) sur la pelouse de l’OM, qui reste sur six victoires consécutives en Ligue 1.

Troisièmes lors des deux dernières saisons, il serait préférable pour les Monégasques cette année d’enfin accrocher cette deuxième place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des champions, une compétition qui échappe pour l’instant à l’ASM depuis la saison 2017-2018.