L’AS Monaco Basket avait l’occasion ce mercredi soir à Gaston Médecin de conclure ces finales, en s’offrant le premier titre de son histoire. En manque de réussite, les Monégasques se sont inclinés (68-85) face à une solide équipe de l’ASVEL.

Le match : 68-85

La pression était peut-être trop forte. À un match d’écrire l’histoire de l’AS Monaco Basket avec un premier titre de champion de France, devant leur public, les Monégasques ont complètement manqué leur entame de rencontre.  

Pas en réussite aux shoots, les coéquipiers de Mike James ont encaissé un 0-7 et ont achevé ce premier quart-temps avec 13 points de retard sur une équipe de l’ASVEL portée par un excellent Elie Okobo (7 points dans le premier quart-temps).

Si les hommes de Sasa Obradovic ont sonné la révolte en début de deuxième quart-temps, sous l’impulsion de Mike James (voir ci-dessous), en revenant à sept points de l’ASVEL, William Howard a fait mal à la Roca Team avec une précision chirurgicale à trois points (2/2).

LIRE AUSSI : Betclic Élite (finales) : La Roca Team se rapproche du titre

Dominés aux rebonds, notamment défensifs, les joueurs du Rocher sont logiquement rentrés aux vestiaires menés au score (28-41). En deuxième mi-temps, l’ASVEL a continué à dérouler sa partition, face à une équipe de la Roca Team incapable de réagir et définitivement dans un jour sans, à l’image du match 2 disputé à l’Astroballe (91-54).

Loin derrière (39-63) à l’entame du dernier quart-temps, la Roca Team n’a jamais été en mesure de recoller au score malgré un réveil tardif à quelques minutes de la fin, laissant l’ASVEL remporter son deuxième match dans ces finales du championnat de France.

Pour décrocher son premier titre de champion, la Roca Team devra aller s’imposer samedi soir (20h30) à l’Astroballe. Les Monégasques avaient réussi à créer l’exploit lors du match 1. Il faudra rééditer pareille performance.

Le joueur : Mike James passe la barre des 30 points

Il a longtemps cruellement manqué d’adresse à trois points dans ce match 4 des finales, avant d’en claquer deux consécutivement en fin de partie (2/8). Mais Mike James a été le meilleur marqueur de la rencontre (34 points) du côté de la Roca Team.  

C’est lui qui a tenté de sonner une première révolte dans le deuxième quart-temps. Sans succès. À ses côtés, Dwayne Bacon a lui aussi manqué de réussite derrière l’arc (0/2), mais a tout de même réussi à compiler 10 points, pour 4 rebonds captés, au sein d’une Roca Team globalement timide offensivement.

La décla : « Ça va être compliqué, mais nous avons encore une dernière chance »

Léo Westermann : « Je ne préfère pas m’attarder sur ce match. La pression ? Ça devrait être de la bonne pression normalement. Il se passe des choses inexplicables dans cette équipe. L’ASVEL nous a outrageusement dominé aux rebonds. Le match 5 ? Ça va être compliqué. Tout va se jouer sur des détails. Mais il nous reste cette dernière chance pour remporter le titre. »

La série : 2-2

ASVEL/Roca Team : 74-82

ASVEL/Roca Team : 91-54

Roca Team/ASVEL : 83-80

Roca Team/ASVEL : 68-85

ASVEL/Roca Team : 25/06 (20h30)