Publicité »
Portrait

Qui est vraiment Aleksej Fedoricsev, le président de l’AS Monaco Basket ?

Aleksej Fedorychev-min
Aleksej Fedoricsev, toujours au premier rang lors des matchs de la Roca Team (Photo © Direction de la Communication)

Depuis son arrivée à la tête de l’AS Monaco Basket, Aleksej Fedoricsev (67 ans) est devenu un rouage incontournable dans la réussite du club. Au point d’être aujourd’hui une personnalité qui compte en Principauté. Portrait.

Difficile, voire impossible, de ne pas l’apercevoir, les soirs de matchs, au plus près du parquet, se lever sur son siège. Aleksej Fedoricsev ne se contente pas de regarder les matchs. Il les vit.

Publicité

Oleksiy Yefimov, directeur exécutif de l’AS Monaco Basket, en est le principal témoin. « Le président me frappe sur la jambe pendant les matchs car il est toujours positivement à fond derrière l’équipe et très émotionnel, sourit-il. Heureusement que je change de côté lors des matchs à l’extérieur, sinon j’aurais probablement déjà un bleu sur une jambe ! »

Ancien joueur de football professionnel devenu fan de basket-ball

Il faut dire que depuis qu’il a mis les mains dans le basket, le fondateur de Fedcom, société spécialisée dans le commerce d’engrais et de matières premières, s’est pris d’une passion viscérale pour la balle orange, lui l’ancien joueur de football professionnel au sein du club de Dynamo Moscou, dans les années 70.

M. Fedoricsev est sans aucun doute l’une des personnalités les plus fortes que j’ai rencontré. Ce que les gens ordinaires considèrent comme un rêve, il le considère comme un devoir. C’est un vrai leader

Publicité »
Oleksiy Yefimov, directeur exécutif de l’AS Monaco Basket

« La première fois qu’il a assisté à un match de basket, il est tout de suite tombé amoureux de la discipline, nous confie Oleg Petrov, actuel directeur général de Fedcom Media et qui s’est lié d’amitié avec le président de l’AS Monaco Basket du temps de son passage à l’AS Monaco Football comme vice-président. C’est depuis ce jour qu’il a su qu’il allait s’investir massivement dans ce sport. »

Ce match, Oleksiy Yefimov s’en souvient bien. C’était en EuroCup, face à la Virtus Bologne. « À la mi-temps, M.Fedoricsev m’a dit : « Je n’ai pas encore d’expérience en matière de basket-ball, mais je vois un joueur qui fait de l’art sur le terrain. » Il s’agissait de Milos Teodosic. « Si jamais je suis impliqué un jour dans le basket, je veux créer un véritable chef-d’œuvre.»

Quelques années plus tard, le chef-d’oeuvre est en passe d’être achevé. Avec un premier titre de champion de France, une première Coupe de France et une troisième place historique en Euroleague, l’AS Monaco Basket a déjà franchi tous les paliers sous la présidence d’Aleksej Fedoricsev, président du club depuis janvier 2022.

Publicité »

Faire grandir le basket-ball grâce à Fedcom Media et Skweek

Qui aurait pu imaginer une telle ascension, en l’espace de si peu de temps ? Pas grand monde. Si ce n’est lui-même. « Il y a deux ans, il a déclaré que nous viserions le Final Four de l’Euroleague, raconte le directeur exécutif de l’AS Monaco Basket.

En me montrant le plus correct et gentil possible, je lui ai dit que c’était un objectif improbable. Un an plus tard, il a eu ces mots : « Je me souviens que tu n’y croyais pas… » M. Fedoricsev est sans aucun doute l’une des personnalités les plus fortes que j’ai rencontré. Ce que les gens ordinaires considèrent comme un rêve, il le considère comme un devoir. C’est un vrai leader. »

Aleksej Fedoricsev aux côtés du Prince Albert II et d’Oleksiy Yefimov (Photo © Direction de la Communication)

Un leader qui s’est lancé un autre défi fou depuis quelques mois : celui de faire du basket-ball un sport à la dimension internationale, à l’image de ce qui est fait par le football, pour l’instant seul au sommet.

« Quand j’ai quitté l’AS Monaco, M.Fedoricsev m’a proposé de devenir directeur général de la société Fedcom Media, se remémore Oleg Petrov. Je n’ai pas hésité une seule seconde. C’est une personne exceptionnelle, par sa vision et son immense ambition. »

Fedcom et Monaco, une histoire qui dure

Avec Fedcom Media, filiale du groupe Fedcom et destinée à innover dans le monde des médias sportifs, le natif de Krasnogorsk a fait du marché des droits TV du basket-ball son nouveau cheval de bataille. « Dans le sport, soit vous êtes à l’intérieur et impliqué, soit vous restez à l’extérieur et vous dépensez de l’argent pour rien » avait-t-il confié dans les colonnes de L’Équipe

En lançant la plateforme de streaming Skweek, l’homme d’affaire a fini par mettre la main sur les droits de l’Euroleague et de l’Eurocup et désormais sur ceux du championnat de France. Avec la volonté de contribuer à l’essor du basket en France.

Publicité »

« Il a été le numéro un sur tous les marchés respectifs et dans toutes les industries où il est apparu en tant qu’homme d’affaires, observe Oleksiy Yefimov. Je crois vraiment qu’il a de grands objectifs avec Skweek. »

C’est quelqu’un de positif, toujours de bonne humeur et accessible. Sa porte est toujours ouverte

Oleg Petrov, directeur général de Skweek

Dans la liste Forbes des hommes d’affaires les plus riches de Russie en 2006, Aleksej Fedoricsev s’est toujours investi dans le sport, en marge de ses activités.

En décembre 1994, il enregistre sa société Fedcom à Monaco. L’entrepreneur a réussi à vendre du soufre d’Astrakhangazprom sur les marchés internationaux et Fedcom s’investit dans le sport en sponsorisant des clubs de football dans le sud de la France, dont l’AS Monaco. Un sponsor devenu mythique sur la Diagonale du maillot monégasque pendant près de vingt-cinq ans.

En 2002, Aleksej Fedoricsev se déclare candidat pour une participation majoritaire dans le capital l’AS Monaco pour 100 millions d’euros, mais le Prince Rainier III n’a pas donné de suite favorable à sa requête.

as-monaco-basket
Sergey Dyadechko a passé le flambeau à Aleksej Fedoricsev en janvier 2022 (Photo © Direction de la Communication/Michael Alesi)

Après cette reprise avortée et dans une volonté toujours plus grandissante d’accentuer sa présence dans le milieu du football, dont il est issu, les structures ont détenu entre 2004 et 2007 une participation majoritaire dans le FK Dynamo Moscou, club de première division russe.

Publicité »

Au cours de la saison 2005, de grands noms rejoignent les rangs du club, notamment brésiliens et portugais. De Thiago Silva à Maniche, en passant par Costinha, le Dynamo Moscou réalise un mercato clinquant.

Mais deux ans plus tard, le citoyen hongrois quitte le club. Fedcom est toujours le sponsor principal de l’AS Monaco, qui va connaître des années difficiles, avant l’arrivée de Dmitri Rybolovlev, qui marque le retour du club sur le devant de la scène (champion de France en 2017).

Sportif, passionné, ambitieux et bienveillant

Durant ces années, Aleksej Fedoricsev fait la connaissance d’Oleg Petrov, vice-président de l’AS Monaco entre 2019 et 2023.

Un intime qui ne cache pas son admiration au moment d’évoquer le fondateur de Fedcom. « C’est quelqu’un de positif, toujours de bonne humeur et accessible. Sa porte est toujours ouverte. » Jusqu’à recevoir Mike James en personne dans sa propriété lors de la mise à l’écart du meneur américain pour « violation des règles internes du club » en mars dernier.

Un rapport paternel avec ses joueurs que ce père de deux enfants a toujours entretenu. « C’est vraiment unique, parce qu’il traite les joueurs comme ses propres fils, révèle Oleksiy Yefimov. Quand cela est nécessaire, il les aide et les conseille. Dans les moments difficiles, il les motive fortement. Et si c’est nécessaire, il les renvoie directement à leurs erreurs. »

Publicité »

Régulièrement présent dans le vestiaire de la Roca Team pour transmettre son énergie, l’homme d’affaires est apprécié de ses joueurs. « Il a conscience de son rôle et ne donne pas de direction. M.Fedoricsev fait confiance aux autres et délèguent beaucoup aux personnes compétentes dans leur secteur. »

Lui-même sportif, « il court et nage pratiquement tous les jours », Aleksej Fedoricsev débute ses journées tôt le matin, avant de s’accorder une pause déjeuner avec ses ingénieurs d’affaires ou ses amis.

Le basket, lui, n’est jamais bien loin. « Il suit toutes les compétitions, pas seulement celles disputées par la Roca Team, affirme Oleg Petrov. Quand je vous dis qu’il est passionné… » Une passion contagieuse, qui a décidément gagné toute la Principauté.

L’article a été mis à jour le 6 septembre 2023.